Site commémoratif

Bullenhuser Damm

Vue extérieure du site commémoratif Bullenhuser Damm

Dernière nouvelle

Votre visite en temps de Corona

Veuillez noter : Venez seulement en visite si vous vous sentez en bonne santé. Les visites sont possibles pour les visiteurs individuels venants en famille, pour des personnes vivantes dans max.…

En savoir plus

Nous sommes à nouveau ouverts pour les visiteurs individuels

Selon un protocole défini en commun par les musées et salles d’expositions à Hambourg financés par l’État, les mémoriaux de la Fondation des mémoriaux et lieux didactiques réouvriront leurs…

En savoir plus
Foto von SchülerInnen, die sich an der Gedenkfeier beteiligten

En souvenir des enfants du Bullenhuser Damm

L’histoire du meurtre des 20 enfants juifs dans l’ancienne école du Bullenhuser Damm à Hambourg-Rothenburgsort il y a 72 ans est racontée aujourd’hui dans de nombreux musées de l’Holocauste et de…

En savoir plus

Commémoration à Bullenhuser Damm avec une invitée spéciale

Une cérémonie commémorative a eu lieu le 20 avril 2016 à Bullenhuser Damm pour le 71e anniversaire de l'assassinat de vingt enfants juifs, de leurs quatre soignants déportés et d'autres détenus…

En savoir plus

Évènements (en allemand)

  • dimanche 6 septembre 2020 14:00–16:00

Die Kinder vom Bullenhuser Damm

Öffentliche Führung durch die Gedenkstätte mit Katharina Möller.
Anmeldung unter stiftung@gedenkstaetten.hamburg.de

  • jeudi 29 octobre 2020–30 octobre 2020

NS-Verfolgte nach der Befreiung. Ausgrenzungserfahrungen und Neubeginn

Wie erlebten die aus Konzentrationslagern, Gefängnissen und Verstecken befreiten Verfolgten des Nationalsozialismus das Kriegsende? Welche gesellschaftlichen Entwicklungen und politischen Bedingungen prägten den Prozess ihrer Rückkehr in ein „normales" Leben? Welche Faktoren beeinflussten ihre Entscheidungen zur Rückkehr in ihre jeweiligen Herkunftsländer, zum Verbleib an den Orten ihrer Befreiung oder zur Emigration in eine neue Heimat? Welche Formen der Unterstützung erfuhren sie, und mit welchen Hindernissen bzw. fortgesetzten oder neuen Formen der Ausgrenzungen mussten sie zurechtkommen?

Zum 75. Jahrestag der Befreiung möchte diese Tagung ein Forum für wissenschaftliche Zugänge zu den Erfahrungen der NS-Verfolgten nach Kriegsende bieten. In den Blick genommen werden die von Verfolgungskontext, Geschlechtszugehörigkeit und Staatsangehörigkeit geprägten Nachkriegserfahrungen der Überlebenden, auch und gerade in der Interaktion mit ihrem jeweiligen gesellschaftlichen Umfeld.

Kosten:

Der Teilnahmebetrag inklusive Verpflegung beträgt pro Person 50,-EUR (ermäßigt 30,-EUR). Kosten für Reise und Unterbringung können nicht übernommen werden.

Kontakt und Information:

Amina Edzards, Tel.: +49 40 428131-522

E-Mail: amina.edzards@gedenkstaetten.hamburg.de

Flyer

 

Bullenhuser Damm camp extérieur apres libération, mai 1945.

Au camp de concentration de Neuengamme,

le médecin SS Kurt Heißmeyer pratique sur des déportés des expériences médicales relatives à la tuberculose. En novembre 1944, il fait en outre venir du camp de concentration d'Auschwitz dix filles et dix garçons âgés de cinq à douze ans. Les enfants sont encadrés par deux médecins français et deux soignants néerlandais, déportés pour faits de résistance. Afin de dissimuler ces actes criminels, des membres de la SS procèdent à l'assassinat des enfants et de leurs quatre accompagnateurs. Quelques jours avant la fin de la guerre, ils sont conduits dans une école utilisée comme détachement extérieur du camp et située dans la rue Bullenhuser Damm dans le quartier dévasté de Rothenburgsort. Ils y sont assassinés dans les sous-sols dans la nuit du 20 avril 1945. Au cours de la même nuit y sont également pendus au moins 24 déportés soviétiques.

Dans l'exposition

Le Mémorial et la roseraie

à la mémoire des enfants de Bullenhuser Damm entretient le souvenir des victimes de ce crime. Ce site commémoratif inauguré en 1980 est une initiative privée de l'association Enfants de Bullenhuser Damm. Il passe en 1999 sous la responsabilité de la Ville et est rattaché au Mémorial du camp de concentration de Neuengamme. La nouvelle exposition permanente (en allemand et en anglais), inaugurée en 2011, informe sur l'histoire du bâtiment qui fut école puis détachement extérieur du camp de Neuengamme, sur les expériences médicales, les enfants, l'exécution, les auteurs du crime et leur traitement juridique après 1945. Dans le jardin aménagé derrière la cour de l'école, toute personne peut planter un rosier en hommage aux enfants. Depuis 1985, une sculpture en bronze de l'artiste Anatoli Mossitschuk y commémore en outre les déportés soviétiques assassinés. 

Grete Hamburg, soeur de Walter Jungleib, dans le jardin aménagé

Bullenhuser Damm 92
20539 Hamburg

Heures d’ouverture :
dimanches de 10 h à 17 h et sur rendez-vous pour une visite guidée.
La roseraie est ouverte en permanence.

Entrée gratuite. 

Le lieu de mémoire est en grande partie accessible aux personnes à mobilité réduite en fauteuil roulant.

Réservation d’un accompagnement de groupe :
Museumsdienst Hamburg
Telefon: +49 40 4281310